Le Blog de la maîtrise opérationnelle et du management de l'énergie dans l'industrie


Parcourez nos articles, conseils d’experts et témoignages d’industriels : nos expériences vous font gagner du temps !
indicateurs-performance-energetique-industrie-blueengie

Wiki Blu.e : les Indicateurs de Performance Énergétique (IPE)

Selon l’ADEME, sur un site industriel, « le suivi de l’évolution des Indicateurs de Performance Énergétique permet des gains compris dans une fourchette allant de quelques pourcents à plus de 20% ». Il est donc essentiel de comprendre quels sont ces indicateurs et de bien savoir sélectionner ceux qui comptent parmi les plus pertinents.

1. Définition

2. Le bon choix des IPE ?

3. Quels conseils pour mieux exploiter les IPE de votre site ?

1. Définition

Un projet de maîtrise énergétique sur un site industriel commence par la création d’un Système d’Information Énergétique (SIE), qui, lui-même, repose sur le suivi d’Indicateurs de Performance Énergétique (IPE). Les IPE agrégés au niveau de l’usine mesurent le rapport entre une consommation d’énergie et un usage de production. Ces IPE peuvent être bruts ou corrigés de facteurs influents subis comme la température extérieure, le plan de charge de l’usine, le mix-produit, ou encore la qualité des intrants.

2. Le bon choix des IPE

Les IPE sont spécifiques à chaque entreprise, à chaque process, à chaque projet d’amélioration, et hiérarchisés en fonction des principaux enjeux de l’usine, de son environnement et de la capacité de l’équipe opérationnelle à agir dessus.

En première approche, tout site industriel peut commencer par mesurer et analyser la variabilité d’une dizaine d’IPE clés récurrents, liés aux Usages Énergétiques Significatifs (UES) de l’usine : électricité, gaz, froid, vapeur et air comprimé.

– À l’échelle de l’usine, des kWh électriques ou gaz par unité de production.

– Pour la chaufferie, le COP froid (coefficient de performance de la chaine de production et de distribution de froid : groupes frigorifiques, tours aéroréfrigérantes, pompes de distribution, etc.), le rendement des chaudières en kWh par tonne de vapeur produite ou encore le rendement des compresseurs en Wh par Nm3.

– Dans le cadre des process, la consommation de froid exprimée en kWh thermique par unité de production, la consommation de vapeur exprimée en tonne par unité de production, la consommation d’air comprimé exprimée en Nm3 par unité de production, les kWh électriques ou gaz par unité de production…

Avec une exigence : pour visualiser la variabilité, donc le potentiel de gain, il faut utiliser la maille de temps la plus fine possible pour chaque indicateur de performance. Ainsi, l’écart de variabilité détectée entre une mesure mensuelle et à la minute ou à l’heure, peut varier du simple au triple, voire plus.

Variabilite-performance-energtique-industrie-opportunite2

 

3. Quels conseils pour mieux exploiter les IPE de votre site ?

Les IPE constituent le socle de tout SIE efficace. Notre guide gratuit « Industrie 4.0 : comment optimiser vos consommations d’énergie ? » vous permettra de mieux comprendre comment les exploiter de façon optimale.

e-guide-industrie-40-comment-optimiser-consommation-energie


Sources

http://www.ademe.fr/comptage-lenergie

Guide Blu.e : « Industrie 4.0 : comment optimiser vos consommations d’énergie ? »