Le Blog de la maîtrise opérationnelle et du management de l'énergie dans l'industrie


Parcourez nos articles, conseils d’experts et témoignages d’industriels : nos expériences vous font gagner du temps !

Minatec : objectif -10% d’énergie pour la production et la distribution des utilités

Sous deux ans, le Pôle Utilités Services d’ENGIE Cofely entend optimiser considérablement le rendement de production et de distribution des utilités du campus d’innovation grenoblois MINATEC. Une performance qui repose notamment sur l’usage des solutions digitales et des expertises métier Blu.e.

Montagnes au coin de la rue, gratin dauphinois et glorieux passé olympique : la carte postale de Grenoble est connue de tous les français. Un triptyque auquel s’ajoute, depuis quelques années, une image d’excellence scientifique reconnue dans toute l’Europe. Parmi les nombreux acteurs de cette dynamique innovante, le Campus MINATEC regroupe – au nord-est de la ville – différentes structures évoluant dans le domaine des micro et nano technologiques (CEA, INP Grenoble, start-up…). 3 000 chercheurs, 1 200 étudiants, un écosystème de 600 industriels, 20 hectares, 13 000 m² de salles blanches et une vingtaine de fluides et gaz (chaleur, air comprimé, azote, eau glacée, hydrogène…) à acheminer pour la bonne tenue des projets de recherche.

A priori le moins spectaculaire, ce dernier chiffre cache en fait un véritable défi technique. « Nous devons garantir une disponibilité permanente de ces fluides explique Etienne Vogt, ‎directeur filiale Pôle Utilités Services chez ENGIE Cofely. Cela se traduit, par exemple, par un engagement de performance sur des indicateurs comme la température ou l’hygrométrie. Il y a notamment beaucoup de salles blanches qui sont extrêmement exigeantes en terme de qualité de produits ». Une délicate mission qui nécessite d’importants moyens : 17 personnes sur site et un total de 25 millions d’euros investis depuis le début du contrat en 2006 jusqu’à la phase d’agrandissement du campus en 2017.

 

Un suivi en temps-réel et un pilotage anticipé des volumes produits

Après avoir démontré sa capacité à tenir ses engagements, l’équipe d’ENGIE Cofely s’est lancé un nouveau défi il y a deux ans : réduire de 10% la dépense énergétique liée à la production et distribution des utilités à besoins constants, d’ici fin 2018. Un challenge qui a conduit Etienne Vogt à équiper son installation de la plateforme numérique de maîtrise énergétique Blu.e.

« Notre premier objectif était de suivre les volumes de fluides produits de manière plus dynamique. Nous sommes passés d’un reporting hebdomadaire à un suivi quasi temps réel. Le deuxième enjeu visait à identifier d’éventuelles dérives par rapport à des ratios prédéfinis sur l’installation. Enfin, notre troisième but consistait à déterminer des consignes d’exploitation en vue d’augmenter le rendement des installations. » 

Très concrètement, l’installation dispose désormais d’une remontée intégrée et temps réel des données des compteurs et des prévisions météo vers une base de données unique. Ce dispositif de suivi et pilotage de la performance des utilités intègre des graphiques de surveillance, des indicateurs de performance énergétique (IPE), des jauges de consignes d’exploitation pour les techniciens et un reporting pour les managers. Des ateliers de travail collaboratifs avec les équipes opérationnelles sont organisés périodiquement pour identifier les meilleures pratiques d’exploitation, permettant d’améliorer la performance énergétique en continu. Par exemple, un atelier a abouti à la mise en œuvre d’un pilotage de la centrale de production d’eau glacée, désormais basé sur les prévisions de besoins des clients, elles-mêmes modélisées à partir des données météo.

Minatec Projet Energétique

 

Des résultats qui doivent permettre d’aller plus loin

Deux ans après la mise en place de la plateforme Blu.e, plusieurs économies financières majeures ont été réalisées sur la production et la distribution des utilités. Citons-ici les 20 000 euros par an économisés sur la production d’eau glacée et mitigée ou les 20 000 euros par an économisés grâce à l’optimisation de la souscription électrique et la réduction des pénalités dues au dépassement du plafond de souscription du contrat électrique.

Un premier succès qui reste néanmoins à confirmer selon Etienne Vogt. « Blu.e permet d’accéder à énormément de données… Encore faut-il les utiliser ! Sur le Pôle Utilités Services d’ENGIE Cofely, Blu.e doit devenir un outil au service d’une démarche globale de management de l’énergie. Cette nouvelle approche nécessitera notamment une forte implication managériale pour bousculer les habitudes et statuer sur de nouvelles améliorations ».

Détermination, innovation, excellence opérationnelle… Trois vertus qui mériteraient à leur tour une place sur la carte postale de Grenoble.

 

   |  En chiffres

15 MW  la capacité de production d’eau glacée

20  les fluides et gaz  distribués sur site

> 40 k€/an  les économies réalisées

 

 

A lire

Voir le témoignage d’Anne-Sonia Provent, Ingénieur Efficacité Énergétique et Exploitation ENGIE Cofely sur le sujet Nommage des données : quand logique rime avec fluidité d’analyse.

En 2017, MINATEC s’est agrandi et le périmètre que doit approvisionner ENGIE Cofely s’est étendu. « En clair, cela signifie que l’on traite de nouvelles données, explique Anne-Sonia Provent. Plusieurs milliers en tout ! Or, ces data proviennent de systèmes très différents – des groupes frigorifiques par exemple, ou des compresseurs d’air… -, qui chacun possède sa nomenclature spécifique pour désigner les données qu’il produit. L’attribution de chaque data peut vite tourner au casse-tête ! ».